Ces articles sont mis à disposition
selon les termes de la licence


Creative Commons Paternité -
Pas d’Utilisation Commerciale -
Pas de Modification 2.0
Belgique.

La méditation mindfulness

Par Laurence Felz


La méditation pleine conscience est l'art de « porter son attention intentionnellement au moment présent, sans jugement sur l'expérience qui se déploie instant après instant » ou celui d'amener « toute sa vigilance sur l’expérience de l’instant présent moment après moment » . Jon Kabat-Zinn

Objectif de la pleine conscience

Il y a plusieurs branches dans la MBSR, Nous parlons ici de « pleine conscience basée sur la réduction du stress ».

Ce programme de la pleine conscience permet de manière efficace de mieux prendre soin de soi au niveau physique et psychique. Il a des conséquences tant au niveau psychologique que somatique. Il agit sur l’unité corps/esprit.

Il permet de faire face aux difficultés de la vie (stress, émotions, anxiété) et d’établir des bases solides de développement personnel et de connaissance de soi, propices à une relation au monde plus riche, à un plus grand calme intérieur. Il va enrichir la qualité de vie.

>La formation

Elle se donne généralement sous forme d’un cycle de 8 semaines à raison de 2 h 30 de cours par semaine. Elle consiste en un entraînement à la méditation en pleine conscience dans diverses situations. Par exemple, assis, allongé, debout, en marchant, ou avec des exercices corporels simples dans les actes quotidiens. Elle comprend :

  • quelques notions théoriques;
  • des échanges en groupe en lien avec l’expérience de la pratique pendant les séances et à domicile.

Le cycle d'apprentissage consiste en 8 séances hebdomadaires de 2 h 30 et une journée de pratique en groupe de 10 h 30 à 16 h. Un engagement pour une pratique journalière à la maison d’environ 40 minutes à l’aide de vidéos est demandé.

Les indications et les apports de la pleine conscience

Mieux gérer :

  • Le stress, l’anxiété, les émotions, les ruminations,
  • les troubles du sommeil,
  • la douleur chronique,
  • la rechute dépressive,
  • la boulimie,
  • la colère,
  • lorsqu'on est trop perfectionniste,
  • les maladies graves,
  • les affections en stade terminal,
  • la fatigue chronique.

Plus large que la seule gestion du stress, cet entraînement permet la mise en place d’une base solide pour le développement personnel et la connaissance de soi. Il permet l’installation au quotidien d'un équilibre physique et psychique pour une bonne santé et un bien-être.
Apprendre à méditer c’est

  • être dans le moment présent ;
  • installer plus de calme intérieur ;
  • vigilance et conscience envers soi et les autres ;
  • prendre soin de soi ;
  • répondre plutôt que réagir ;
  • enracinement et centrage.

Les contre-indications

  • Dépression majeure en phase aiguë,
  • Troubles bipolaires non stabilisés,
  • Troubles psychotiques (hallucinations, délires).
Laurence Felz

Enseignante de méditation pleine conscience
Thérapeute psycho-corporelle (somatothérapeute)
Professeur de yoga Sivananda.
Infirmière pendant 30 ans en pédiatrie, néo-natalogie, cancérologie, dialyse, soins palliatifs, soins à domicile, psychiatrie.

Mots clefs