Séminaire du mardi 16 octobre 2018


 Tentatives de travail psychothérapeutique avec des psychotiques

Dr Etienne OLDENHOVE, psychiatre, psychanalyste, membre de l'AFB

Etienne Oldenhove a été directeur du centre du Wolvendael, communauté thérapeutique hébergeant des résidents adultes essentiellement psychotique. Cette communauté s'inspire du courant de la psychothérapie institutionnelle.

Par ailleurs, Etienne Oldenhove est aussi psychanalyste et a une pratique privé.

Il viendra nous parler de sa clinique avec les patients psychotiques.

Séminaire du mardi 15 mars 2016


Élisabeth Roudinesco 

Par Jacques Sebban, psychiatre

Élisabeth Roudinesco est née le 10 septembre 1944 à Paris. Elle est historienne et psychanalyste, biographe de Jacques Lacan et de Sigmund Freud, et auteur d'une vingtaine d'ouvrages sur l'histoire de la Révolution française, de la psychanalyse, de la philosophie et du judaïsme.

Elle est connue par ses nombreuses prise de positions politiques publiques. Elle s'oppose à la discrimination positive. Elle a défendu le droit des étrangers contre l'immigration choisie. Elle est favorable à l'interdiction du port du voile islamique à l'école. Elle prend position dans de nombreux débats sur la laïcité, le clonage, la génétique, l'inné et l'acquis, les couples homosexuels...

Comment voit-elle la famille ?

Séminaire du mardi 19 mai 2015


La coccinelle - cancer et parentalité.

Marie Léchevin, Céline Boinet, psychologues aux hôpitaux Iris Sud

thumb_ladybug-coccinelle-240x180.jpg

Venez découvrir la "coccinelle" au prochain séminaire !

Kézako ?

La coccinelle est une bibliothèque mobile pour aider à parler de la maladie en famille. Elle se compose de plusieurs livres pour enfant dont un parent est touché par le cancer.

Elle est un l’aboutissement d’un projet sur le cancer et la parentalité..

Deux psychologues, Céline Boinet et Marie Léchevin, vous parleront de la naissance de ce projet à partir de la clinique, et vous présenteront les livres de la coccinelle. Ce sera l’occasion d’évoquer ensemble le soutien à la parentalité (et la grand-parentalité !) dans le cadre de nos prises en charge à l’hôpital. Mais aussi de discuter autour des questionnements des enfants et des parents touchés par la maladie grave.

Faut-il parler aux enfants de la maladie ? Comment leur parler ? Faut-il tout dire ? Les enfants réagissent-ils différemment selon leur âge ? Pourquoi le sujet « famille » semble-t-il toujours aussi tabou ?

En avant-première, nous vous présenterons la brochure et le poster qui accompagne le projet. Ces communications visuelles sont le fruit d’une longue élaboration, puisqu’ils sont destinés à informer les patients sur le sujet, mais aussi à sensibiliser public et professionnels sur le psychisme à l’épreuve de la maladie.

Une passion intraitable

Daniel Desmedt


Steve Jobs ou l'éloge de la manie

Nous vivons une drôle d'époque.

By mylerdude (Flickr) [CC-BY-2.0, via Wikimedia Commons Certains se targuent d'avoir des milliers d'amis, qu'ils n'ont jamais vus. D'autres vivent des relations amoureuses sans se toucher, sans respirer l'odeur d'un corps. L'ère est à la communication, mais on ne s'entend plus. L'intimité s'affiche sur des murs qui n'existent pas, aussi fugaces que l'image qui la porte, ici ou à l'autre bout du monde, mais n'est plus garantie par rien. Les photos ne se sont plus attendre, mais doivent être instantanément envoyées à des spectateurs qui n'ont probablement rien demandé. On cherche son futur amoureux sur une page de catalogue, et il ne sera choisi que s'il s'est paré de ses plus beaux atours, factices ou réels, peu importe. Il prend le risque d'être choisi, élu, convoité un instant ou une semaine, et jeté aussi rapidement. Une des dernières modes est un site où l'on fait défiler les visages de ceux qui s'y sont inscrits, en cochant si ils plaisent ou pas : la coïncidence des coups de coeur peut conduire à un échange, mais sinon c'est l'oubli, l'ignorance, la poubelle, l'atteinte au narcissisme.

Séminaire du mardi 20 mai 2014

.


Une passion intraitable

Steve Jobs, ou l'éloge de la manie


.

Aujourd'hui, le discours social, celui de la prévention, de la santé comme celui de la publicité, parle d'un être humain idéal. La personnalité, les désirs, les émotions semblent être au minimum une déviance par rapport à la norme, et sont éventuellement catalogués comme des troubles psychiques.

By mylerdude (Flickr) [CC-BY-2.0, via Wikimedia CommonsUne des modes récentes en psychiatrie est l'identification du trouble bipolaire, entité qui perturbe l'idéal de normalité : il n'est acceptable qu'en tant que pathologie nécessitant un traitement pharmacologique.

Loin du politiquement correct, il sera question ici de ce que l'on pourrait appeler la structure mélancolique, comme façon de voir le monde et de vivre sa vie. Considérée dans sa complexité, dans ses relations avec l'histoire personnelle, la mélancolie, ou maniaco-dépression, révèle souvent une force créative.
Steve Jobs, le fondateur de Apple en est probablement un exemple. L'évocation de sa vie, en référence à la psychanalyse et au livre de Jacques Hassoun "Les passions intraitables", apporte un éclairage sur la nécessité parfois vitale de la passion.

Daniel Desmedt, psychiatre, chef de service de psychiatrie (HIS), photographe

Séminaire du mardi 18 mars 2014

Écriture et passion

Étymologiquement, la passion, c’est la souffrance
Quelle souffrance ?
Souffrance de qui ? De quoi ?



Nous tenterons d’approcher cette force mystérieuse et autonome qui possède et perturbe l'individu et dont il n’a pas le contrôle, par le biais de la littérature.
Au travers de fragments de textes littéraires lus ensemble, nous écouterons ce que les écrivains ont à dire de l’acte d’écrire. Comme un éclairage sur les êtres de passion que nous sommes...


.

Séminaire du mardi 21 janvier 2014


De la passion à la passion du jeu

Serge Minet était Thérapeute clinicien et fondateur de la Clinique du jeu pathologique de l'hôpital Brugmann (ULB). Il est l'auteur de « Ne dites pas à mon fils que je joue – Une logique de la dépendance. » Editions Racine.

Aussi comédien, il a créé un modèle thérapeutique qui utilise les arts de la scène et du théâtre.

Une maladie de la modernité

Passion des jeux de hasard et d’argent, passion des jeux de rôles sur Internet, passion de la fièvre acheteuse, passion de la passion. La démesure de ces passions, qui sont aussi des passions avec l’extrême, nous raconte des histoires exceptionnelles qui arrivent à des gens ordinaires.

L’accompagnement psychologique les aide à lutter contre la toute-puissance de leur passion. Mais comment transmettre, au terme d’une longue pratique clinique, le colloque singulier qui se tient avec ces hommes et ces femmes fatigués par leur passion ?

Transmettre, c'est prendre le risque de dévoiler le lien particulier qui se tisse entre le thérapeute et le patient, dans l’antre des secrets. Si la thérapie est un chemin initiatique pour le patient, c’est une école d’ouverture d’esprit, d’humilité et de persévérance pour le thérapeute.


2013 - Bonne année 2.jpg


_____________________
Photo de Liliane Roubaudi sous licence CC

Séminaire du mardi 19 mars 2013

Prise en charge de l'Anorexie


de la souffrance psychique aux conséquences organiques

Jacques Sebban, Psychiatre

Longtemps, l'anorexie mentale a été considérée comme un phénomène marginal.

Elle touchait une population occidentale d'adolescentes ou de jeunes femmes d'un niveau socioculturel plutôt élevé. Selon les milieux, on évoquait des questions d'apparence corporelle ou on parlait d'une problématique familiale.

Aujourd'hui, l'Anorexie est devenue un centre d'intérêt aussi bien dans le monde scientifique que dans la sphère politicomédiatique.

Nous allons, à travers cet exposé, faire un état des lieux sur ce concept. L'anorexie est-elle une maladie complexe "somatico-mentale" qui nécessite une prise en charge spécialisée ou le symptôme d'un mal-être aux origines multiples dont l'expression serait une manifestation corporelle ?

Un débat qui ne saurait se clôturer !

Séminaire du mardi 19 février 2013

Le corps pulsionnel

Geneviève Cool, Charlotte Otlet, psychologues aux Cliniques Saint-Luc.

Les psychologues hospitaliers sont souvent confrontés aux liens entre psyché et soma, ils traversent notre pratique. J’ai invité Geneviève Cool et Charlotte Otlet, psychologues aux Cliniques Saint-Luc à venir nous en parler.

Nous commencerons notre exposé par une définition du corps pour aborder ensuite les liens inextricables entre psyché et soma. Pour ce faire, nous nous intéresserons à l'approche de différents auteurs.

Nous nous intéresserons ensuite spécifiquement à l'expérience de satisfaction et à ses différents enjeux dans la construction du psychisme. Nous aborderons enfin les trois registres fondamentaux de Lacan pour continuer à élaborer ce concept de corps pulsionnel.

Nous terminerons par une vignette clinique.

Séminaire du mardi 15 janvier 2013

Le Moi-peau ... un entretien avec Didier Anzieu

Anne-Marie Hassoun, psychologue

Ce séminaire se fera autour d'un entretien avec Didier Anzieux.

Rencontré chez lui à Paris, le psychanalyste Didier Anzieux nous parle du Moi-peau, notion à laquelle il s’est intéressé tout au long de sa carrière et qui constitue le thème de la plupart des nombreux ouvrages qu’il a écrit.

Il nous présente certains éléments de sa réflexion : définition du Moi-peau, ses fonctions, les liens avec les rêves, les principales pathologies, dont le narcissisme, ainsi que son aspect culturel.

DVD Réalisé par G. Bléandonu et D. Savet, produit par l'association Aurora


Le service de psychiatrie des hôpitaux IRIS Sud,
vous souhaite une bonne année



2013-Potager- petite.jpg

Pages

Subscribe to RSS - Psychanalyse