2017-2018

Séminaire du mardi 20 novembre 2018


Secret et confidentialité 

Francis MOREAU, médecin pédopsychiatre, EPSM de l’agglomération lilloise.
Stéphane ZYGART, doctorant, moniteur en philosophie, Université de Lille 3.

Réflexion sur l'importance du secret médical en santé mental

Est-il gardien de la liberté du patient ?
Est-il un moyen de rappeler à l’incertitude de l’avenir ?

Nous verrons une conférence filmée sur ce sujet

En pratique :

Les séminaires se passent 12 h 30 à 14 h
l'entrée est libre et gratuite.
Hôpital Molière-Longchamp
142 rue Marconi 1190 Bruxelles
Premier étage, grande salle de séminaire.
Cliquez pour nous contacter
Cliquez pour plus d'informations, s'abonner ou se désabonner

L’hôpital, la cité, le temps.

Daniel Desmedt

Je vais vous parler du temps qui passe, au risque de prendre trop de temps, de paraître trop long, ou ennuyeux parfois.

Séminaire du mardi 19 juin 2018


Le service laïque d'aide aux victimes 

Leïla Salim et Benoît De Meyer, psychologues

Un des effets des attentats de 2016 est d'avoir fait connaitre le syndrome post-traumatique au grand public. Nous avons beaucoup plus de patients qui consultent avec des demandes de ce type. Nous avons eu envie d'investiguer les ressources dans ce domaine.

Nous recevrons le Service laïque d’aide aux victimes qui viendra nous parler de son travail.

Service laïque d’aide aux victimes défini ainsi son objectif : permettre aux victimes de reprendre le cours de leur vie malgré et avec l’événement qui est venu y faire irruption.

Ils offrent des aides individuelles, familiales ou de groupes. Ils envisagent les questions en tenant compte aussi bien de l’impact psychologique de l’agression que de ses répercussions sociales et judiciaires.

Séminaire du mardi 15 mai 2018


 Animer un groupe en psychiatrie

Carmen Enache et Dominica Arnone, infirmière spécialisée en psychiatrie
Isabelle Favry, psychologue



Carmen Enache et Dominica Arnone sont infirmières spécialisées en psychiatrie. Isabelle Favry est psychologue. Toutes les trois travaillent à l'unité de psychiatrie de HIS et animent des groupes depuis longtemps.
Elles viendront partager avec nous leurs expériences d'animatrices et leurs approches de la gestion d'un groupe.

Séminaire du 18 avril 2018


Hommes et femmes

Edith Heard, généticienne, Yves Coppens paléontologue, Pierre-Henri Gouyon, biologiste et évolutionniste.



les études de genre sont à la mode, elles nous font mieux comprendre la part du social dans l'identité sexuée, mais peut-ont réduire la différence de sexe à celle de genre ?
Que peuvent nous apprendre, à ce propos, les disciplines qui travaillent dans le très long temps comme la paléontologie, la génétique et l'évolutionnisme ?

Quelques surprises que je vous invite à venir découvrir.

Anne-Marie Hassoun

Séminaire du mardi 16 janvier 2018


Des psychologues en dialyse 

Par Maud Spoel et Anne-Marie Hassoun, psychologue.
Mark Libertalis, Néphrologue

Nous sommes deux psychologues qui travaillons dans les deux dialyses des hôpitaux Iris Sud. Nous avons eu envie de réfléchir à notre travail.

Quelle est la fonction de psychologue en dialyse ?
Comment l'assurer ?
Quel est notre cadre ?

Nous sous sommes posées ces questions et nous avons découvert que nos réponses n'étaient pas les mêmes. Nous avons chacune mis en place des cadres spécifiques dont les possibilités sont différentes.

Nous vous présenterons les deux cadres que nous avons imaginés et leurs possibilités, ce travail sera précédé par une intervention de Mark Libertalis, Néphologue qui vous parlera de ce que signifie être dialysé dans la vie du patient.

Séminaire du mardi 19 septembre 2017


Le patient, sa maladie, son savoir 

Par Michèle Transon, infirmière expert. en diabétologie, avec la collaboration de Julie Vercalsteren, diététicienne

Le diabète est une de ces maladies chroniques qui demandent au patient une importante adaptation de son alimentation, mais aussi de son mode de vie. Il touche à l’image de soi et son traitement exige un ancrage continu dans la réalité.

Le diabétique débutant est confronté à une masse d’information à connaître. Il doit ensuite découvrir les caractéristiques spécifiques de son diabète et sa manière personnelle de le gérer.

Pour une personne bien structurée, bien adaptée et qui dispose de ressources intellectuelles et matérielles suffisantes, c’est un apprentissage difficile. Pour une personne qui a des failles narcissiques importantes ou dont l’ancrage à la réalité est défaillant, l’apprentissage et l’effort de maintenir le traitement peuvent paraître quasiment insurmontables.

Une brochure explicative ne suffira pas.

Michèle Transon et Julie Vercalsteren présenteront un outil original de coéducation, le « Conversations Maps® » . Loin du cours ex cathedra, les informations relatives à sa maladie ne seront pas fournies par un professionnel. Le patient élaborera les informations indispensables à la gestion de leur maladie grâce aux échanges auprès de ses paires.

L’animateur (médecin, infirmier, diététicien, psychologue, etc.) utilisera la méthode de Socrate ! ; il restera la « source du savoir silencieuse »

Nous vous invitons à partager cette expérience !

Subscribe to RSS - 2017-2018