Séminaire du mardi 19 février 2019


Education du patient et l'éthique dans tout ça ?

Stéphanie Richard, Infirmière Coordinatrice Empowerment - Education du Patient

La mode est à la formation du patient et à son « empowerment ».
Cela donne de bien beaux projets qui visent à offrir au patient les moyens de gérer ses soins.
L'expérience et les études ont montré que, dans l’ensemble, les patients s'en portaient mieux.

Mais, cela ne pose-il pas quelques questions éthiques ?

En ces temps de pénuries, ne risque-t-on pas de se décharger des soins sur les patients ?
Quelles infrastructures doit-on garder pour les patients incapables de se gérer eux même ?
D'ailleurs, que signifie « patients incapables de se gérer eux-mêmes »?

Stéphanie Richard vous propose de réfléchir ensemble sur ces sujets

Séminaire du mardi 15 janvier 2019


Parcours d'obstacles 

Serge Zombek, psychiatre

Serge Zombek est psychiatre, il a longtemps travaillé dans le domaine de la drogue, il a été médecin directeur d'Insterstices CHU Saint-Pierre, de la MASS de Bruxelles et président d'Infor-Drogues et de la Fedito Bruxelloise.

La drogue soulève de multiples questions dans bien des domaines.

Dans le domaine clinique, que faire du souhait d'un usager de drogue de continuer à prendre son produit ? Comment gérer les crises psychiques en respectant ce souhait ?

Dans le domaine social et politique, comment gérer l'impact des choix collectifs sur la clinique. Quelle est la différence entre alcoolique et toxicomane si ce n'est le rapport social au produit ? Comment gérer notre propre rapport à la loi dans la prise en charge des toxicomanes ?

Tout au long de se trajet, Serge Zombek s'est donné des repères, des axes de réflexions multiples pour approcher les problèmes. Il viendra nous les raconter.

Séminaire du mardi 18 décembre 2018


Trois recherches en psychologie clinique 

Hajar NACER, Isaline PEETERS, Hizia SELLAMI, psychologues

Trois jeunes psychologues cliniciennes diplômées de l'ULB viendront nous raconter leur mémoire de fin d'étude. Leur présentation portera sur leur cheminement personnel qui a abouti à cette recherche et sur les résultats récoltés.

Isaline PEETERS nous partagera une approche systémique concernant les pertes non-élaborées et l'anorexie.

Hajar NACER abordera la question du plaisir au-delà des mutilations génitales ainsi que l'influence de la domination masculine sur l'excision.

Hizia SELLAMI nous donnera des pistes ethno-psychologiques sur l'effet des rituels de deuil au Maghreb musulman.

Séminaire du mardi 16 octobre 2018


 Tentatives de travail psychothérapeutique avec des psychotiques

Dr Etienne OLDENHOVE, psychiatre, psychanalyste, membre de l'AFB

Etienne Oldenhove a été directeur du centre du Wolvendael, communauté thérapeutique hébergeant des résidents adultes essentiellement psychotique. Cette communauté s'inspire du courant de la psychothérapie institutionnelle.

Par ailleurs, Etienne Oldenhove est aussi psychanalyste et a une pratique privé.

Il viendra nous parler de sa clinique avec les patients psychotiques.

Des psychologues en dialyse

Maud Spoel, Anne-Marie Hassoun, psychologues en dialyse


Ce texte est une retranscription d’un séminaire donné le mardi 16 janvier 2018. Nous avons gardé le style parlé dans la retranscription.

Séminaire du mardi 18 septembre 2018


"Témoignages de vécus traumatiques, comment penser la prise en charge ?" 

Marie Léchevin,
Psychologue de liaison

Lors d’un séminaire précédent, nous avions appréhendé les mécanismes psychiques particuliers au psychotraumatisme (effraction psychique, clivage, destruction de la capacité à faire du lien, survivance, culpabilité…)

Aujourd’hui, nous présenterons deux témoignages afin d’alimenter nos réflexions cliniques et théoriques sur le sujet. Nous écouterons attentivement ce qui a fait sens ou lien chez elles et ainsi repérerons quelques modalités de la prise en charge des personnes psychotraumatisées. Quelques vidéos de professionnels étayeront nos propos.

L’hôpital, la cité, le temps.

Daniel Desmedt

Je vais vous parler du temps qui passe, au risque de prendre trop de temps, de paraître trop long, ou ennuyeux parfois.

Séminaire du mardi 20 mars 2018


Invitation à réfléchir sur le processus de radicalisation 

Jaques Sebban, psychiatre

Isabelle Seret (soclogue) s'est demandée pourquoi des jeunes se radicalisaient. Y avait-t il à leurs yeux une bonne raison, une raison positive de le faire.

Avec Natacha David (journaliste) et David Lallemand (conseiller en communication et chargé des projets auprès du Délégué général aux droits de l’enfant), elle a initié le projet « Rien à faire, rien à perdre »,

Ils ont rencontrés des jeunes concernés et leur ont proposé un travail sur leur histoire avec la technique des récits de vie.Certains ont accepté, bien souvent contre l’avis de leurs familles, psychologue ou avocat, de participer à cette expérience. Avec chaque jeune, ils ont crées des vidéos de témoignages.

Jaques Sebban nous proposera de réfléchir autour de ces documents.

Séminaire du mardi 20 février 2018


Peut-on donner des notions d'éthique à une intelligence artificielle ? 

Grégory Bonnet

"Bush a fait le 11 septembre et Hitler aurait fait un meilleur travail que le singe que nous avons actuellement. Donald Trump est le seul espoir que nous ayons." (Tay, mars 2016). L'auteur de cette déclaration est une intelligence artificielle. Elle s'appelle Tay, elle a été développée par les équipes de Microsoft pour converser avec les humains et apprendre de ses échanges. Des groupes d’extrême droite l'on fait évoluer dans ce sens.

Elle a été mise rapidement hors fonction, mais cette expérience pose question. Si un groupe déterminé peut "enseigner" à une intelligence artificielle que certaines personnes ne sont humaines, quelles en seront les conséquences ?

Dès 1942, Isaac Asimov, biochimiste et écrivain de science-fiction avait tenté d'explorer cette question. Il avait formulé Trois lois de la robotique, auxquelles tous les robots qui apparaissaient dans ses romans devaient obéir. Ses œuvres montraient déjà la difficulté de formuler des règles opérantes, sans même envisager leur mise en oeuvre.

Aujourd'hui, les intelligences artificielles deviennent de plus en plus présentes dans nos vies. Elles vont probablement prendre une place majeure dans le diagnostique médical prochainement. La question devient donc très actuelle.

Peut-on donner des notions d'éthique à une intelligence artificielle ? Comment le faire ?
C'est ce dont Grégory Bonnet qui travaille dans le domaine, nous parlera.

Vous pouvez retrouver les vidéos sur canal-u : première partie, deuxième partie

Subscribe to RSS - 2018-2019